Rencontre avec Stéphane Maurel

Stephane Maurel

S’il est un montpelliérain emblématique lorsqu’on parle d’épicurien, c’est bien Stéphane Maurel ! Le dirigeant fondateur de la société MEDIAFFICHE (société indépendante basée dans l’Hérault spécialisée dans le mobilier urbain publicitaire depuis 15 ans, forte de 15 salariés) est un « amateur » au sens pur du terme.
Marié et père de deux enfants, ce Tarnais de souche né à Mazamet il y a 51 ans, a passé une partie de sa jeunesse à Bordeaux pour ses études à Sup de Co, avant de partir vivre une année au Canada. Il découvre ensuite le monde de l’affichage chez Decaux où il restera 13 ans, et terminera directeur commercial régional pour le Languedoc-Roussillon.
Sa passion : la découverte de nouveaux restaurants et de beaux hôtels, avec Véronique, son épouse, et un groupe d’amis passionnés comme lui.
Stéphane a développé aussi son goût pour le vin. Là aussi, il ne fait pas les choses à moitié : sa cave personnelle se compose de plus 2 000 bouteilles et il est actionnaire des caves Notre Dame depuis 3 ans. « Chacun sa passion. Certains mettent beaucoup d’argent dans les voitures ou les vêtements. Moi, c’est la gastronomie et les bons vins ».
Stéphane Maurel a joué le jeu et répondu au questionnaire épicurien de C d’Oc !

 

 

1. Quel est votre plat préféré ou celui avec lequel vous avez un affect particulier ?
Les Beignets de nouilles. Un plat familial très simple qui se transmet de génération en génération uniquement dans ma famille. La recette est très secrète et c’est super bon !!
2. Plats traditionnels ou nouvelle cuisine ?
Les 2 !
3. Y’a-t-il un restaurant que vous rêvez de découvrir quelque part dans le monde ?
Oui au Japon, c’est un pays qui détient le plus d’étoilés Michelin après la France. Faire un trip de 15 jours pour en essayer quelques-uns.
4. Si on ouvre votre frigo, on trouvera quoi ?
En boisson : Muscat / Banyuls / Maury / Rosé / Jus de fruits frais
Pour le reste : Verrines diverses pour les apéros, yaourts, fruits et produits frai du Marché des Arceaux du mardi et du Samedi.

 


5. Si vous deviez inviter au restaurant une personne qui vous est chère, vous iriez où ?
Depuis 20 ans toutes les grandes occasions se passent chez Cellier&Morel de la Maison de la Lozère
6. On vous propose de manger au fastfood Vous acceptez ?
Oui
7. Un pique-nique à la rivière, vous emportez quoi ?
Un gigot froid avec une mayonnaise maison, un foie gras, un bon rosé et des bouchées sucrées
8. Si vous avez beaucoup voyagé, diriez-vous que la France est encore le pays de la gastronomie ?
Oui avec l’Italie
9. Quel est votre meilleur souvenir en relation avec les restaurants ? Une rencontre ? Un lieu ? Un moment ? Un décor ?
Pour mes 40 ans, j’ai passé 2 jours avec la famille Bras dans l’Aveyron, j’ai cuisiné avec le père et fait le marché de Rodez avec le fils – Grand Moment.
10. Comment jugez-vous l’évolution du Service dans les restaurants actuellement ?
Le sourire manque souvent, mais dans les bonnes maisons c’est toujours correct. En revanche j’ai remarqué que le « turn-over » est assez important ! C’est dommage pour les Chefs !