Carole SOUBEIRAN

Carole SOUBEIRAN 

Après une première affaire à Montpellier, c’est finalement dans la ville natale de Carole que le couple s’installe il y a 10 ans, à deux pas des halles de Lunel. Carole est une femme simple et modeste qui “bricole en cuisine”. Mais sous cet air tranquille, on découvre une cheffe talentueuse à la cuisine franche, qui aime prendre des risques.
Tous les matins, dès 5 heures 30, ses bons petits plats mijotent dans les marmites du bistrot. L’amour des fourneaux, elle le tient de sa famille.
Elle est autodidacte, et c’est son père, boucher charcutier, qui lui a transmis son savoir-faire. Ce n’est pas sans raison qu’elle peut servir andouillettes ou fromage de tête sans complexe. Et ils ne badinent pas avec les bons produits. Travaillant essentiellement avec des producteurs locaux, pour beaucoup des amis, ils privilégient une cuisine d’arrivage. C’est pour cela que la carte change tous les jours. La cheffe ne cuisine “que ce que la nature veut bien lui donner”. C’est là qu’elle puise son inspiration. Et vous ne serez pas déçu.
Elle maîtrise l’art de manier les saveurs mettant volontiers les légumes à l’honneur. C’est gourmand, revigorant et surtout chaleureux. Dans ce décor qui pourrait être celui d’une salle à manger familiale, tout incite à se mettre à table. Les provenances des produits et les cuissons. La cuisine, généreuse et soignée de Carole. Le service de Benjamin, ancien disc-jockey et directeur artistique bien connu des Montpelliérains. La cave à vins, truffée de pépites, composée en quasi-totalité en vin nature d’ici ou d’ailleurs. Le duo, qui assume une cuisine de caractère, ne laisse jamais indifférent. Il y a chez eux une énergie qui bouillonne mais aussi un sens aigu du goût. C’est l’une des bonnes tables de la région à découvrir les yeux fermés.


Restaurant « Le Bistrot de Caro »

Défendant les produits, les saveurs et le 100 % fait maison, Le Bistrot de Caro est un lieu à part à l’image de ses propriétaires, Carole et Benjamin Soubeiran.
“Cette année passée, par la force des choses, nous a permis de faire une pause, de voir les choses différemment, de repenser notre fonctionnement”, explique Carole.
Si la philosophie de sa cuisine reste inchangée, authentique, sincère avec un brin de caractère, la cheffe a décidé de se centrer davantage encore sur le produit. “La cuisine, c’est de la nature à l’assiette selon arrivage”, justifie-t-elle. Elle propose donc désormais le midi un menu “retour du marché”, le soir et le week-end, un seul et unique menu “découverte” en cinq touches où l’on se laisse guider sans préjugés ni a priori.
L’ambiance elle aussi évolue et joue désormais la carte de l’intimité. Plus de passage mais des réservations à réaliser sur le site internet et un nombre de couverts réduit à quinze.
Mais la grande nouveauté se trouve dans le patio à l’entrée. L’ÉPICERIE. À la vente depuis la rue, des produits savamment sélectionnés auprès de producteurs sourcés par le couple lui-même, aux influences méditerranéennes : Grèce, Italie, Espagne, Corse… Carole et Benjamin nous invitent à un voyage des sens.
C’est sans compter sur la sélection très sérieuse de vins nature qu’ils proposent. Dès l’automne, on pourra même s’y procurer certaines recettes de Carole. Une affaire à suivre, et de près.

Restaurant « Le Bistrot de Caro »
Carole & Benjamin Soubeiran
129, Cours Gabriel Péri – 34400 LUNEL
T. 04 67 15 14 55

Texte Marie Gineste / Photos Portraits ©Guilhem Canal