Château Capion

CHÂTEAU CAPION, LA MAGIE DES FOLIES VIGNERONNES

Il est des domaines viticoles en France que l’on rêve d’arpenter une fois dans sa vie. Et pour lesquels on aimerait goûter quelques centilitres – pour ne pas être dans l’excès – d’une de leurs cuvées. Château Capion et son emblématique Songe d’Eocène, est l’un d’eux.

L’adresse n’est pas facile à dénicher : à vingt minutes de Montpellier, près de Gignac, dans la vallée de l’Hérault, le domaine Capion se laisse découvrir au bout d’une route qui serpente entre les vignobles. Une route « merveilleuse » qui commence avec La Grange des pères, se poursuit avec le Mas des Armes pour finir avec le célèbre Daumas Gassac.

Ses origines remontent au XVIe. Mais les premières preuves concrètes d’exploitation retrouvées datent de l’an 1873, au moment de l’acquisition par la famille Keittinger. À cette époque, le château se compose déjà d’une douzaine d’hectares de vignes mais aussi d’olivettes, de bois et de pâtures. Les propriétaires se succéderont. À la succession de la famille Bürher, qui a tenu les rênes pendant une vingtaine d’année, c’est Oleg Churkinov, un homme d’affaire russe féru d’art contemporain et amoureux des vins du Languedoc, déjà propriétaire depuis 2014 du domaine de Montplaisir à Lodève, qui en fait l’acquisition en 2016 avec pour objectif de le restructurer.

Oleg ChurkinovRodolphe Travel

Dans cette dynamique, il embarque avec lui Rodolphe Travel, avec qui il collabore déjà à Montplaisir. Ce diplômé de l’école des Beaux-Arts de Montpellier a fait le choix de changer de vie, par envie, il y a une dizaine d’années. Il démarre comme ouvrier viticole puis devient consultant et prestataire en viticulture pour différents domaines. Double casquette donc pour ce vigneron-directeur. Mais aussi double mission. Celle de redorer le blason des vins du domaine tout en développant l’œnotourisme. C’est le commencement d’un projet de restructuration engagée sur 20 ans.
Rodolphe décide de reprendre les bases pour une refonte de l’intégralité de la gamme des vins, avec un nouveau mode de vinification et de travail à la vigne.

Domaine vignes

La première étape fut de convertir l’intégralité du domaine en agriculture biologique.  Mais aussi de bien connaître les sols. Il fait intervenir Claude Gros, œnologue, Claude et Lydia Bourguignon spécialistes des sols et obtient des données essentielles pour appréhender au mieux les variations géologiques. Mais surtout, une orientation claire du travail viticole à mettre en place. Ensemble ils développent une sélection micro parcellaire, qui servira à l’assemblage des cuvées. L’objectif vinicole étant de sélectionner les meilleurs îlots en fonction de la nature du sol et de la qualité du raisin.

Sur les 45 hectares de vignes, trois grandes zones géologiques sont repérées.
La partie haute, constituée d’un sol argilo-calcaire avec une teneur sablo-limoneuse importante en sous-sol. La structure de surface se compose de pierres d’origine lacustre de type calcaire, de grès et d’argile de Montpellier. Ce parcellaire, qui regroupe la plupart des syrahs, est sélectionné pour la composition des grands vins de Capion. Puis la partie médiane. On y trouve sables, galets consolidés et graviers calcaires. Elle accueille mourvèdre, syrah, grenache et cinsault. Enfin, la partie basse composée d’alluvions argilo-sableuses à galets roulés et graviers. On y retrouve les cépages blancs viognier, roussanne, vermontino, chardonnay, clairette, grenache blanc et bourboulenc.

Domaine Capion
Domaine Capion

Le végétal reçoit une attention particulière. La totalité des travaux de vigne qui ont une moyenne d’âge de 30 ans, est effectuée à la main, l’équilibre des écosystèmes est respecté.
Toute la chaîne de fabrication est traitée avec la même exigence : vendange manuelle, réception de la vendange en chambre froide, tri des grains, vinification thermo régulée et élevage en fûts.
Construite dans les années 50, les cuves bétons d’origine de la cave ont été remplacées par de la cuverie inox thermo régulée. Chaque parcelle est vinifiée dans une cuve dédiée. Les micro-sélections de parcelles sont isolées.

Domaine Capion

  Rodolphe Travel et Nicola Zebic, le maître de chai, portent une grande attention à l’élevage et au choix des fûts. Chaque parcelle a fait l’objet de tests qui ont déterminé la sélection des différents tonneliers. Foudres, demi muid, barriques composent aujourd’hui le chai en fonction de la qualité de leur bois. Chacune des cuvées est élaborée méticuleusement et exprime ainsi la richesse des différents cépages et terroirs. Sur les trois couleurs, les crus de Capion cumulent les bonnes notes, les prix et les médailles au fur et à mesure que la renommée des vins du domaine grandit. Ils sont notamment distingués par les incontournables guides Robert Parker Wine Advocate et revue Decanter.

Domaine Capion

Mais le plan de restructuration ne s’arrête pas là. Le domaine développe aussi sa démarche touristique. Depuis deux ans, le château du XVIe ouvre ses jardins au public. Tout un chacun peut ainsi venir profiter librement de ce lieu incroyable. On peut se promener dans les jardins ouvragés, emprunter le parcours pédestre du vignoble, visiter des expositions d’art contemporain dans le château, profiter de son aire de pique-nique et bien entendu, apprécier ses vins dans son caveau de dégustation en guise d’initiation œnologique.

Vin Montpellier

Des guinguettes vigneronnes et des journées “terroir” y sont régulièrement organisées. Des concerts  notamment avec la salle de spectacles Le Sonambule de Gignac y sont donnés les soirs d’été. C’est sans doute d’ailleurs en fin de journée que le Château Capion dévoile le mieux son charme mystérieux, entre vignoble et jardins ouvragés.

 

Chemin de Capion – 34150 Aniane
T.   04 67 57 71 37
www.chateaucapion.com

TEXTE MARIE GINESTE
Photos ©Guilhem CANAL