Domaine Belles Pierres

Domaine Belles Pierres : des vins originaux et atypiques

Ce n’est certainement pas un hasard s’ils ont séduit la sommelière de l’Élysée à trois reprises. Une sélection qui récompense, selon Damien Coste, « la qualité et la régularité de ce vin typique du terroir de Saint-Georges-d’Orques ». Car en effet, le Domaine Belles Pierres détient de vrais trésors, des vins atypiques résultant d’une vendange tardive, ou encore des vins liquoreux. 

 

Nous sommes allés à la rencontre de Damien Coste sur les conseils de Gilbert Furlan. Rapidement, nous nous sommes interrogés sur le choix du nom. Pourquoi « Belles Pierres ». La réponse est évidente lorsque l’on arrive au vignoble. Au cœur des coteaux caillouteux de Murviel-lès-Montpellier – un petit village médiéval situé au nord-ouest de la ville – les parcelles sont blotties au creux des murailles de pierres sèches léguées par des générations de vignerons. C’est donc au cœur de l’appellation Coteaux du Languedoc, que Damien, Pedro et Yoanna exploitent avec passion une quinzaine d’hectares de vignes. Ensemble, ils élaborent des vins rouges dans la tradition du terroir, des rosés fruités et des vins blancs originaux parfois atypiques.

Vins domaine

Les sols du Murviellois, argilo-calcaires et calcaires à chailles leurs permettent d’obtenir des vins très fins, capiteux, parfumés d’odeurs de garrigue et de haute expression.

Fils et petit-fils de viticulteurs, installé depuis 1989, Damien Coste est un amoureux de la terre. Rapidement il décide de se désengager de la coopérative, vinifiant ses premières cuvées dès 1993. C’est l’un des premiers à planter de la Roussanne sur une région plutôt destinée aux vins rouges. « J’ai toujours aimé le blanc et c’était une façon de marquer ma différence. Historiquement le terroir de Saint-Georges-d’Orques était réputé pour ses rouges, pour leur finesse et leur fraîcheur, mais c’est pour ça que j’étais convaincu que les blancs pouvaient s’y plaire. »

Vignes belles pierres

Vins domaineLe domaine compte aujourd’hui de très jolies cuvées : le Chant des Âmes (AOC rouge et blanc), le Clauze de Jo (AOC rouge, rosé, blanc), Mosaïque (IGP rouge, rosé, blanc) ainsi que les cuvées d’exception Ineptie (blanc), Passidore (AOC blanc liquoreux), Monica «El Encuentro» (liquoreux rouge) et Magma, un 100 % mourvèdre. Damien Coste a choisi de replanter du muscat petit grain noir, mais aussi un vieux cépage oublié, le rivairenc pour apporter une touche d’originalité aux futures cuvées. Sensible aux questions environnementales, il a entamé une démarche de conversion en agriculture biologique qui devrait être effective en 2019.

 

 

 

 

 

TEXTE Marie Gineste

Photos © Guilhem Canal

www.domaine-bellespierres.com