reconversion professionnelle

Reconversion professionnelle : Et pourquoi pas l’Enseignement ? 

Après 22 ans de service, Patrick et Nathalie Guiltat décidaient de tirer leur révérence. Le 14 octobre 2017, le Castel Ronceray fermait définitivement ses portes. Nous les avons retrouvés début septembre au CFA Nicolas Albano à Sète où ils s’exercent désormais en tant qu’enseignants. L’occasion d’échanger sur leur nouveau métier, en compagnie de Michel Ferrier, directeur de l’établissement et de son directeur adjoint, Stéphane Mancuso.

reconversion professionnelle

UNE MÊME PASSION POUR LA TRANSMISSION

Nous sommes là pour développer leur esprit critique et contribuer à les conseiller dans leur choix d’orientation”, explique Michel Ferrier lorsqu’il parle du projet pédagogique du CFA. “Le rôle de l’enseignant est de faire bénéficier l’apprenti de son expérience et de son savoir acquis dans le cadre de sa pratique professionnelle”, ajoute-t-il. Nathalie et Patrick le confirment : “Notre mission est de transmettre aux élèves les compétences liées à un métier et les former. Notre quotidien c’est de les ouvrir aux pratiques professionnelles”.

Attentifs au parcours de leurs élèves, ils les accompagnent au mieux dans leur insertion en entreprise et veillent au bon déroulement de leur encadrement pédagogique. Tous deux évoquent la même passion pour la transmission. “Les élèves qui nous sont confiés doivent être préparés au plus proche des réalités du terrain”, précise Patrick. “Les temps de formation en entreprise sont importants pour les élèves. Aussi, le professeur d’enseignement professionnel est-il l’un des interlocuteurs privilégiés des entreprises”, explique Michel Ferrier.

Les qualités nécessaires ? “Être ouvert aux autres. Avoir le goût du dialogue. Et savoir s’impliquer et impliquer l’ensemble de l’écosystème” ajoute Nathalie.

reconversion professionnelle

EXIGENCE ET EMPATHIE

À cela il faut ajouter un rôle social. “Il faut être empathique et avoir envie d’aider les autres, les élèves peuvent être durs, ils ne lâchent rien”, précise le directeur.

Patrick, lui, insiste sur la nécessité de gagner leur confiance et leur respect. “Au début, même quand j’étais exténué, j’étais rassuré par le fait que ça se passait bien en classe et que j’arrivais à leur transmettre quelque chose. Même si on peut avoir des doutes, à aucun moment j’ai pensé ne pas être à ma place”. C’est d’ailleurs tout l’intérêt d’avoir des enseignants issus du milieu professionnel. “Ils les voient comme quelqu’un qui a exercé le métier qu’ils aimeraient faire”, commente Stéphane Mancuso.

Mais aussi pédagogie et organisation. Il ne faut pas choisir cette carrière par dépit. “Ce n’est pas une décision à prendre à la légère”, assure Nathalie. “Certes, ce métier apporte de la stabilité mais il faut en avoir vraiment envie. Il faut être pédagogue et être capable de s’organiser”, poursuit-elle.

reconversion professionnelle

SENTIMENT D’UTILITÉ GARANTI

Avoir un bon professeur en étant jeune peut ouvrir des perspectives. Dans ce métier-là, tu n’as pas forcément beaucoup de reconnaissance, mais quand il y en a, ça fait vraiment plaisir et tu te sens utile”, témoigne Patrick. “C’est gratifiant d’être sollicitée par les élèves et d’avoir le sentiment de leur apporter quelque chose” confirme Nathalie. Et ils se donnent corps et âme dans cette mission. En conclusion, vouloir devenir enseignant, c’est vouloir transmettre un savoir mais aussi donner le goût d’apprendre. “Transmettre savoirs et compétences, il n’y a pas plus enrichissants”, conclut Nathalie.

reconversion professionnelle

TEXTE MARIE GINESTE
Photos ©Guilhem CANAL

www.cfamunicipaldesete.fr
Rue Mirabeau – 34200 Sète
Tél. 04 99 57 60 35