Mas Mellet

Mas Mellet Émilie & Brice Bolognini

Depuis un peu plus de quinze ans, brice et émilie tracent leur sillon avec bon sens et conviction à l’extrême sud-ouest de la vallée du rhône, sur l’appellation costières de nîmes. et cela se retrouve dans leurs vins au tempérament frais et massif.

Brice fait connaissance avec la vigne, notamment sur le Pic Saint-Loup au Domaine de Mortiès. Ensuite ? Une envie de devenir vigneron indépendant. Finalement en 2002, alors qu’ils ont à peine plus de vingt ans, les deux jeunes gens font l’acquisition du Mas Mellet, datant du XVIe siècle pour la partie la plus ancienne, mais tombé en désuétude après trois générations d’exploitants. Originaire d’Aigues-Vives, le duo est conquis par ses vieux Carignan – plantés en 1948 – et par son emplacement, sur les premiers reliefs des Costières, face aux étangs de Gallician. D’un seul tenant, le vignoble est posé sur les grès et gapan caractéristiques des terroirs de l’appellation, et sa proximité avec les étangs de Camargue et la mer Méditerranée confère à ses vins une véritable fraîcheur et de belles notes salines.

Mas MelletMas Mellet

Humbles et travailleurs, ils vont s’appliquer à faire du bon vin dans le respect du terroir, de la vigne et du raisin. Les 15 hectares de vignes sont immédiatement convertis au bio. Ils produisent leur premier millésime en 2003. Au fil du temps, la volonté d’intervenir le moins possible dans toutes les étapes du processus devient une véritable philosophie. Partout, le bon sens, l’observation et l’écoute priment.

Brice se définit d’ailleurs davantage comme un accompagnateur que comme un vigneron. Avec eux, il n’est jamais question d’étiquette.

Les vignes palissées qui sont arrachées sont replantées en gobelet car c’est le travail manuel qui prime. La taille est réalisée avec un brûleur. Toutes les parcelles sont cultivées le plus naturellement possible, sans désherbants, sans engrais chimiques ni produits de synthèse. Durant l’hiver, ce sont les moutons qui œuvrent. Après sa rencontre avec le vigneron Éric Pfifferling en 2007, Brice décide d’appliquer les principes de la biodynamie dans la conduite de son vignoble.

Le soufre se fait de plus en plus rare et laisse désormais la place aux préparations à base de plantes quand tandis que le calendrier lunaire sert de guide. Côté vinification, la clé réside dans une récolte de qualité, collectée manuellement, au bon moment.

« De la finesse, peu d’extraction et un réel esprit d’ouverture. »

À la cave, peu d’interventions, ni levure, ni filtration, etc. Ici, les chais ont été aménagés pour permettre le travail par gravité. L’idéal. Et avec tout cela, il invente une dizaine de cuvées sur les trois couleurs pour un total de 40 000 bouteilles environ.

Mas Mellet

Deux blanc : Le B…, un assemblage roussanne, vermentino, grenache blanc, et viognier. Et Gapan, 50 % de vermentino et 50 % de grenache blanc sélectionnés sur un terroir d’argile rouge. Six rouges dont le charismatique Carignan Méchant, un mono cépage de vieux carignan planté en 1948. Et pour finir deux rosés dont Les Salines, une cuvée composée là aussi de carignan mais cette fois prélevé sur des vignes plantées en 1966, 1963 et 1948, élevée en barrique jusqu’à la nouvelle lune de mars.

Mas Mellet
Mas Mellet

Il n’est pas difficile de résumer la philosophie globale qui régit le travail au chai : de la finesse, peu d’extraction et un réel esprit d’ouverture. Il en résulte des vins dotés d’une expression pure et sans artifices, élevés en cuves ou en barriques. Doucement, Brice projette de développer trois types d’élevage, en amphore ou en cuve béton, en cuve inox et en barrique. S’ils produisent du vin nature, ils ne souhaitent pas verser uniquement dans le “vin glouglou”.

Mas Mellet

chemin des Salines – 30600 Vauvert

04 66 51 95 05

www.masmellet.com